Nord-Pas-de-Calais, Picardie

Mardi 22 septembre : réunion Amiens :
Le président de SOS médecin France, Dominique Ringard était présent avec
l’équipe SOS de Picardie.
SOS médecin : une des composantes de l’exercice libéral de la médecine
générale.

mer1

Une équipe de médecins généralistes mobilisée autour du Docteur Bertrand
Demory, tête de liste généraliste.

IMG_5111

Mardi 22 septembre : 20h30 : réunion Amiens :
La CSMF, un syndicat qui n’oppose pas les médecins généralistes aux médecins
spécialistes.
Les 3 têtes de liste de la grande région Nord Pas de Calais- Picardie, sont
présentes à la réunion organisée par l’Unof-Csmf :
Docteur Bertrand Demory, médecin généraliste à Armentières (59)
Docteur Philippe Chazelle, médecin stomatologue à Lille (59)
Docteur Dominique Proisy, médecin pneumologue à Soissons(02)
Des prises en charge performantes assurées par le binôme médecin
généraliste-médecin spécialiste qu’il faut encourager et reconnaitre pour
limiter les hospitalisations.

IMG_5092 IMG_5100

Mardi 22 septembre 19 heures:arrivée à Amiens, capitale de la Picardie

IMG_0944

Mardi 22 septembre : rencontre avec le Docteur Bertrand Demory, tête de
liste généraliste, région Nord Pas de Calais- Picardie, exerçant à
Armentières (59)
Un exercice à proximité de la Belgique où les médecins généralistes belges
bénéficient d’un forfait pour la tenue du dossier médical de chaque patient
dont le montant permet le financement d’un secrétariat médical physique.
Des actes médicaux hiérarchisés et une rémunération fonction du contenu de
l’acte allant du conseil à la consultation la plus complexe.
Ceci renforce le combat de l’Unof-Csmf. A quand cette reconnaissance en
France?
IMG_5093
Mardi 22 septembre,  13 heures : ARS Nord-Pas-de-Calais : les médecins de la
CSMF mobilisés face à une ARS toute puissante.
nord2

La CSMF Nord-Pas-de-Calais et Picardie mobilisée contre le projet de loi de
santé

nord4

nord1

Mardi 22 septembre,  8 heures : de Metz à Lille : le Tour de France en Belgique !

nord3

Article de presse dans le Généraliste :
Elections URPS: Les médecins courtisés au plus près de chez eux

23.09.2015

GARO/PHANIE Zoom
Ils en parcourent des kilomètres à la rencontre de leurs potentiels électeurs ! Pour les élections des URPS, les syndicats de médecins libéraux et leurs chefs de file ont tous entrepris de traiter des problèmes des généralistes sur le terrain. Les intentions sont les mêmes mais les méthodes varient légèrement selon les syndicats.

Pour l’Unof-CSMF, elles se matérialisent par des actions « coup de poing ». Vendredi à Orléans, les membres du syndicat ont tapissé les murs de la CPAM de leurs tracts « Oui à la désobéissance civile. Non à la loi de santé !». Lundi c’était devant la CPAM de Metz, mardi devant l’ARS de Lille, aujourd’hui le syndicat se rend à la Maison des libéraux à Cæn. « Les médecins croulent sous les tâches administratives, ils ont des journées qui n’en finissent pas. Sur le terrain je n’ai pas vus des nantis mais des gens qui aiment leur métier » explique Luc Duquesnel. Problème de ruralité, d’accessibilité, des médecins à exercice particulier etc. Le syndicat rencontre des médecins à la fois « résignés et mobilisés » qui ont compris que, « avec ce gouvernement s’ils ne se mobilisent pas il ne va rien se passer » analyse le président de l’Unof.
Le programme des jours à venir: Jeudi 24 : Salle Kanéo, Saint Brieuc, Vendredi 25 : Novotel Paris Sud, Charenton le Pont, Lundi 28 : Martinique, Fort de France, Mardi 29 :Guadeloupe, Pointe à Pitre, Mercredi 30 : Guyane, Cayenne
aef

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?